Navigation – Plan du site

Cartographie du premier congrès de l'ASF avec la méthode des mots associés

Mathilde de Saint Léger et Karl M. van Meter
p. 44-67

Résumés

Le colloque 2004 de l'Association Française de Sociologie (l'AFS) a rassemblé plus de 1000 contributions. Ce corpus considéré comme représentatif de la sociologie française en cours est analysé par Calliope, un logiciel de "fouille de textes" fondé sur la méthode des mots associés. Une cartographie de l’ensemble du corpus a montré des thématiques très variées, interconnectées mais peu structurées. Le rôle du terme FEMME semble attracteur au sens où il est le lien entre différentes thématiques. Des cartographies de sous-ensembles regroupés par réseaux thématiques ont montré une meilleure structuration avec une interconnexion qui reste forte. Il serait intéressant de comparer ces résultats avec d'autres méthodes d'analyses textuelles ce qui sera fait prochainement.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

1Le premier congrès de l'Association Française de Sociologie (AFS) en février 2004 était une occasion rêvée de voir et d'entendre la sociologie française contemporaine. Avec plus de 1.000 présentations différentes et 3.000 participants, il était difficile, voire impossible, d'assister à toutes les sessions ou de discuter avec tous les auteurs. L'idée est vite venu au sein du Réseau thématique "Méthodes" qu'il faudrait une "cartographie" du congrès par des méthodes d'analyse de données textuelles pour représenter la richesse et la diversité des thématiques abordées au cours de ce colloque.

2En discutant avec Philippe Cibois, un des fondateurs du RT Méthodes, cette idée s'est précisée. Il a été convenu alors de cartographier les résumés des présentations tels qu'ils ont figuré dans le livre-programme du congrès distribué à tous les participants. La comparaison et la confrontation des résultats de diverses méthodes d'analyse viendraient alors enrichir et éclairer les débats. Les méthodes choisies sont : l'analyse factorielle des correspondance par Trideux, l'analyse de la cooccurrence de descripteurs par Calliope, l'analyse hiérarchique descendante par dissimilarité avec Alceste, et l'analyse comme textes d'une controverse avec Prospéro.

3Toutes ces méthodes ont été présentées précédemment dans le Bulletin de Méthodologie Sociologique (BMS). Trideux a été l'objet de deux articles par Philippe Cibois : "Méthodes post-factorielles pour le dépouillement d'enquêtes" (Cibois, 1984) et "Trideux version 2.2" (Cibois, 1995). Alceste a été présenté par son auteur, Max Reinert dans deux article dans le BMS : "Classification descendante hiérarchique et analyse lexicale par contexte : application au corpus des poésies d'A. Rimbaud" (Reinert, 1987) et "Alceste - Une méthodologie d'analyse des données textuelles et une application : Aurélia de G. de Nerval" (Reinert, 1990). Leximappe (Callon, 1991), la version DOS de Calliope (de Saint Léger, 1997), a aussi été présentée deux fois dans le BMS pour analyser les publications en sociologie dans le domaine du Sida : "Cognitive Mapping of AIDS Research 1980-1990 - Strategic Diagrams, Evolution of the Discipline and Data Base Navigation" (Van Meter, Turner et Bizard, 1995) et "Representation and Confrontation of Three Types of Longitudinal Network Data from the Same Data Base of Sociological AIDS Research" (Van Meter et Turner, 1997). Un des auteurs du présent article a utilisé Leximappe dans sa thèse de doctorat (de Saint Léger, 1997) et en a réalisé une version Windows appelée Calliope qui a été présentée et utilisée dans un récent article de recherche en cours dans le BMS, "Correspondence and Co-Word Analysis of Ten Years of BMS Articles 1993-2003 (Van Meter, Cibois et de Saint Léger, 2004). Prospéro, et sa version interactive, Marlowe, ont été l'objet d'un dossier thématique dans le BMS, le numéro 79, "Marlowe, Prospéro et la technologie littéraire (Chateauraynaud, Reber et van Meter, 2003).

Calliope

Principe de la méthode des mots associés

  • 1  La ressemblance ou le lien entre deux termes est : le produit de leur fréquence dans le corpus sur (...)

4Calliope s'appuie sur la méthode des mots associés, une description détaillée se trouve dans van Meter et Turner (1997). Cette description, qui concerne la précédente version sous DOS, applique l'analyse de cooccurrence sur le champ "mots clés" des articles, tels qu'on les trouve dans les bases de données bibliographiques. La même démarche (méthode des mots associés) est appliquée dans l'actuelle version Windows, elle permet en plus et en amont, de construire un dictionnaire de terminologies en partant du texte intégral des résumés. Schématiquement, des groupes de mots pertinents sont extraits de ces derniers par la méthode des segments répétés, cette liste est ensuite homogénéisée (lemmatisation, construction d'un dictionnaire de report de mots) et constitue le lexique de référence. Chaque résumé du corpus est indexé et représenté par une liste de descripteurs de ce lexique. Calliope applique sur ces données, la méthode des mots associés. Elle permet la classification hiérarchique ascendante, avec pour mesure de ressemblance ou lien la cooccurrence normalisée1 des paires de mots dans un même résumé. Ainsi des réseaux lexicaux se forment, les premiers étant les plus cooccurents dans les documents qui sont de ce fait, les plus proches thématiquement. Chaque réseau lexical ou cluster est représenté par le terme le plus "attracteur" comme le terme FEMME ci-dessous :

Le diagramme stratégique

5Chaque cluster construit, est caractérisé par deux variables :

  • sa densité calculée à partir de ses liens internes (ou liens intra-cluster). Elle reflète la cohérence des pôles thématiques représentés par le cluster. Plus les liens internes sont forts, plus les mots liés sont systématiquement associés entre eux dans les documents.

  • sa centralité calculée à partir des liens externes ou (liens extra-clusters). Elle reflète le pouvoir de liaison des pôles thématiques représentés. Quand un cluster a une forte centralité et une forte densité, il est fédérateur par son pouvoir de liaison et structurant par sa cohérence interne.

6Les agrégats de mots sont alors placés dans un diagramme dit stratégique, ses axes étant définis par les médianes respectives de ces deux mesures : axe des abscisses pour la centralité et axe des ordonnées pour la densité, (Vink, 1991 ; voir la figure ci-après).

Diagramme stratégique

Diagramme stratégique

Méthode et résultats

Choix et méthode

7Le corpus à cartographier regroupait 1.240 résumés présentés aux 43 réseaux thématiques définis par l'AFS. Certaines communications ont été présentées au cours de plusieurs sessions, d'où la redondance de certains résumés dans le corpus. Or Calliope applique une classification hiérarchique ascendante par une mesure de similarité, donc les documents redondants introduisent un biais faussant les résultats. Nous avons donc décidé d'analyser :

  • le corpus sans redondance de résumés. On a dénombré 1.036 communications distinctes sur 1.240 présentées, soit une redondance de l'ordre de 16%.

  • le sous-corpus indexé par le cluster FEMME (590 résumés) pour affiner les résultats de la cartographie.

  • les sous-corpus par réseau thématique, à condition que la taille soit statistiquement valable, soient les réseaux thématiques RT-1, RT-2, RT-4 et RT-13 avec respectivement 57, 55, 49, et 43 communications.

8L'analyse textuelle a porté sur le titre et le résumé des communications. La première étape avec Calliope a permis l'extraction terminologique, la validation et la constitution des dictionnaires. La deuxième étape, elle, a permis la cartographie des différents fichiers définis précédemment.

Cartographie de l’ensemble du corpus

9Tous les résumés ont été indexés sur la base de mêmes lexiques, soit 1.816 mots ou groupes de mots validés. Le diagramme stratégique du corpus entier est le suivant :

Diagramme stratégique du corpus entier

Diagramme stratégique du corpus entier

10Lecture et analyse de la cartographie :

11Ce diagramme regroupe 40 clusters, leur distribution sur les quadrants n'est pas uniforme, les quadrants 1 et 3 rassemblent 25 clusters sur 40 soit 62 %. Or le quadrant 3 regroupe les clusters de faibles centralité et densité ; les pôles thématiques inclus dans ce quadrant sont soit émergents (ils vont se structurer et devenir plus cohérents), soit au contraire vieillissants, au sens où ils sont en perte de vitesse dans le domaine cartographié. A contrario, le quadrant 1 regroupe les thèmes structurant et structurés. Avec une telle distribution, on ne peut parler de cloisonnement et de vieillissement du domaine, mais plutôt d'une dynamique et d'un foisonnement d'idées.

  • 2  La centralité est la mesure des liens externes ; en ce sens, elle n'a pas de valeur maximale intri (...)

12Le cluster FEMME est de loin le plus central2 (centralité = 1.134), avec dans l'ordre décroissant, EMPLOI (centralité = 793), puis SOCIOLOGIE et CELLULE FAMILIALE (centralité = 753).

13La médiane de la centralité est relativement plus proche de sa valeur minimale que maximale (respectivement 405, 77, 1134). Mais, si on exclut le cluster FEMME, qui est très "central", on obtient une valeur médiane équidistante des extrêmes, et une distribution équilibrées des centralités sur les quadrants : pas de pôle fédérateur en dehors de FEMME.

  • 3  Dans ce cas, les deux mots liés coocurrent systématiquement dans les textes.
  • 4  La densité maximum est 10.000.

14Les liens internes du cluster FEMME sont "lâches", la majorité n'atteint même pas le seuil de 150 (voir le diagramme ci-dessous), pour une valeur maximale pouvant aller jusqu'à 1.0003. De ce fait, la densité du cluster est faible aussi4 ; pourtant ce cluster indexe 590 résumés sur 1.036. On peut se demandé alors à quels réseaux thématiques appartiennent ces derniers et quelle en est la distribution, ce que l’on verra plus loin.

  • 5  Ce seuil est fonction de la taille maximum des clusters.

15Pour affiner le contenu du cluster FEMME, nous avons repris le sous-corpus des 590 résumés qu'il indexe, nous l'avons cartographié avec Calliope en ayant éliminé au préalable le terme FEMME pour permettre l'éclatement des thématiques autour de ce mot. En effet, du fait que FEMME soit très central, et du fait de l’existence d’un seuil de saturation des clusters5, certains termes, qui peuvent être pertinents, n’apparaissent pas.

16Il est intéressant de voir que le nouveau diagramme stratégique a une forme proche du précédant avec la même distribution concentrée dans les quadrants 1 et 3. Le cluster TRAVAIL se détache ; il est devenu le plus fédérateur avec de forte centralité et de forte densité. Son contenu montre des termes plus caractéristiques autour de Travail (voir le détail de ce cluster ci-après). Les autres thématiques autour de FEMME se sont distribuées en quatre sous-groupes : COUPLE, ESPACE MASCULIN, CELLULE FAMILIALE et DOMAINE DE LA SEXUALITE (voir les figures ci-après). Elle sont toutes dans les quadrants 1, bien sûr, mais avec une centralité et une densité plus faibles que le cluster TRAVAIL ; de même, leur contenu est plus homogène. Nous passons ainsi à un niveau de cartographie plus fin, mais qui ne remet pas en cause la structure du diagramme stratégique qui dénote des clusters de faible densité interne (faible cohérence) mais de forte centralité (forte interconnexion).

Diagramme stratégique

Diagramme stratégique

Cluster ESPACE MASCULIN

Cluster ESPACE MASCULIN

Cluster CELLULE FAMILIALE

Cluster CELLULE FAMILIALE

Cluster DOMAINE DE LA SEXUALITE

Cluster DOMAINE DE LA SEXUALITE

17En conclusion de ces premières cartographies, on ne peut parler de pôles thématiques fédérateurs et encore moins d'une sociologie structurée (la sociologie française telle qu'elle est représentée dans ce colloque), car malgré la position "centrale" du cluster FEMME sur le diagramme stratégique, sa structure interne n'est pas solidement charpentée (absence de liens internes forts). Avec ou sans le terme FEMME, qui est très « attracteur », les clusters obtenus n’ont pas une forte cohérence (pas de liens internes forts). La structure interne d'autres clusters (voir ci-dessous) confirme cette constatation de manque de liens internes forts :

  • 6  La valeur maximum est de 1.000 et correspond à la cooccurrencesystématique de deux termes dans les (...)

Cluster SANTE, liens internes faibles : inférieurs à 1506

Cluster SANTE, liens internes faibles : inférieurs à 1506

Cluster SOCIOLOGIE, liens internes faibles : inférieurs à 150

Cluster SOCIOLOGIE, liens internes faibles : inférieurs à 150

18Compte tenu de la lecture et de l'analyse de ces premières cartographies, on peut se poser alors la question suivante : le domaine de la sociologie française, vu à travers le colloque de l'AFS, touche-t-il à des thématiques très variées et peu structurées ou est-ce la diversité des réseaux thématiques représentés (43 en tout) qui donne cette cartographie "diluée" ? Pour répondre en partie à notre question, nous avons cartographié quatre réseaux thématiques de taille statistiquement acceptable.

Cartographie de réseaux thématiques

19Comme nous avons vu, Calliope peut fournir des diagrammes stratégiques pour toute une population de textes (le corpus en entier), ou une sous-population désignée, aussi longtemps que la sous-population comprend assez d'éléments pour rendre le comptage des liens statistiquement pertinents. Comme il y a beaucoup de mots clefs dans le dictionnaire de mots clefs pour les résumés du congrès ASF, et il n'y a pas de nombreux liens entre eux, il faut prendre des sous-population conséquentes. Regardons la liste ci-dessous du nombre des résumés de présentations par Réseau thématique, organisée par ordre décroissant et de valeur supérieure à 20.

20Comme nous l’avons vu, la cartographie du corpus entier donne l’image d’un domaine dynamique mais peu structuré. On peut supposer que c’est dû aux nombreaux réseaux thématiques, et pour cela nous avons analysé quatre d’entre eux : RT-1, RT-2, RT-4 et RT-13.

Réseaux thématiques de 20 communications ou plus

Réseaux thématiques de 20 communications ou plus

Cartographie du réseau thématique RT-1 (Savoirs, travail, professions)

21Ce réseau a rassemblé 57 présentations, le diagramme stratégique obtenu est le suivant :

RT-1 : diagramme stratégique

RT-1 : diagramme stratégique

22Nous remarquons la distribution homogène des clusters sur les quatre quadrants et les valeurs extrêmes et médiane des centralité et densité qui augmentent sensiblement (2.314, 2.732 et 3.162 pour la centralité et 132, 654 et 1.027 pour la densité). Ceci dénote un domaine homogène qui a eu le temps de se structurer. Compte tenu de ce diagramme, il tourne autour de la sociologie du travail et des professions comme le signale son intitulé comme RT auprès de l’AFS. Les clusters représentés par MOBILITE et ECHANTILLON sont les plus structurés et le cluster TRAVAIL, avec la plus forte densité, est le plus structurant (voir les diagrammes ci-après).

RT-1 : Cluster MOBILITE

RT-1 : Cluster MOBILITE

RT-1 : Cluster ECHANTILLON

RT-1 : Cluster ECHANTILLON

RT-1 : Cluster TRAVAIL

RT-1 : Cluster TRAVAIL

Cartographie du réseau thématique RT-2 (Migrations et relations interethniques)

23Ce réseau a rassemblé 55 présentations. La distribution des clusters sur le diagramme stratégique rappelle celle du corpus en entier (médiane de la centralité proche de la valeur minimum, clusters dans les quadrants 1 et 3 majoritairement), à la différence près que la densité des clusters est plus élevées, les thématiques sont donc plus cohérentes et mieux structurées comme le montrent les liens internes ci-après.

RT-2 : Diagramme stratégique et cluster DIVISION

RT-2 : Diagramme stratégique et cluster DIVISION

24Les boucles DIVISION, DIVISION SEXUELLE, et EMPLOI PRECAIRE, d'une part, et DIVISION, DIVISION SEXUELLE, et EMPLOI FEMININ, d'autre part, ont des liens supérieurs à 650, ce qui les rendent relativement solides par rapport aux autres clusters dans ce travail (rappelons que le maximum est de 1.000). Elles sont suffisamment denses et on peut émettre l’hypothèse qu’elles sont structurantes dans ce RT.

RT-2 : Cluster INTEGRATION

RT-2 : Cluster INTEGRATION

RT-2 : Cluster ESPACE DE L'ETHNICITE

RT-2 : Cluster ESPACE DE L'ETHNICITE

25Les deux clusters ci-dessus du quadrant 1 montrent que ce RT est en partie consacré aux problématiques posées par l’immigration/intégration.

Cartographie du réseau thématique RT-4 (Sociologie de l’éducation et de la formation)

26Ce réseau a rassemblé 49 présentations, le diagramme stratégique obtenu est ci-dessous. Le cluster DEVELOPPEMENT est le plus dense sans être le plus central. Le cluster EDUCATION dans le quadrant 1 est le plus central mais de densité proche de la médiane. Par ailleurs, on notera que les clusters du quadrant 2 sont très peu denses (ETABLISSEMENT et ENSEIGNEMENT SUPERIEUR). Les médianes des centralité et densité sont plus proches des valeurs minimales que des maximales.

RT-4 : Diagramme stratégique

RT-4 : Diagramme stratégique

RT-4 : Cluster DEVELOPPEMENT

RT-4 : Cluster DEVELOPPEMENT

RT-4 : Cluster EDUCATION

RT-4 : Cluster EDUCATION

Cartographie du réseau thématique RT-13 (Sociologie du droit)

27Ce réseau a rassemblé 43 présentations, le diagramme stratégique obtenu est le suivant :

RT-13 : Diagramme stratégique et cluster MILIEU POPULAIRE

RT-13 : Diagramme stratégique et cluster MILIEU POPULAIRE

28Vu à travers ces diagrammes, ce RT semble concerner la sociologie du droit (qui est en effet son intitulé). L’amplitude de variation de sa centralité est très élevée (la valeur minimum est de 900, la maximum est de 5.640). Le cluster LEGISLATION est les moins central mais thématiquement ciblé et homogène (voir cluster ci-dessous). MILIEUX POPULAIRES est le cluster le plus central et le plus dense, mais sa thématique est assez « diluée » (voir cluster ci-dessus à droite).

RT-13 : Cluster LEGISTATION

RT-13 : Cluster LEGISTATION

29Le tableau comparatif ci-dessous reprend les caractéristique du corpus entier et des quatre RT analysés.

30Nous constatons les relatives faibles valeurs caractérisant le corpus entier, ce qui s’explique peut-être par la diversité des sujets abordés au cours de ce colloque. Le réseau RT-1 a les plus fortes médianes de centralité et densité. Par sa thématique principale, il est plus ouvert et touche beaucoup de sujets. Le cluster RT-13 a les valeurs les plus élevées en centralité et densité, mais c’est celui aussi qui comporte le moins de communications.

Conclusion

31Avec la cartographie de l’ensemble du corpus, nous avons constaté qu’il n’y a aucun pôle fédérateur en dehors de FEMME, qui est toutefois peu structuré avec des liens internes « lâches ». En analysant la sous-population des résumés indexés par ce dernier, nous avons relevé le cluster TRAVAIL (pôle fédérateur à bonne cohérence thématique interne), et d’autres clusters (moins centraux mais relativement bien cohérents aussi) tels que COUPLE, ESPACE MASCULIN, CELLULE FAMILIALE et DOMAINE DE LA SEXUALITE. Il est donc difficile à première vue de parler d’une « sociologie française contemporaine » ayant des thématiques cohérentes. En revanche, en ciblant des populations de résumés à l’aide d’une cartographie pour affiner l’analyse, des cohérences thématique se dessinent. Ceci est confirmé par l’analyse individuelle des sous-populations des quatre RT statistiquement pertinents. Leurs clusters respectifs sont bien plus homogènes, plus fédérateurs et plus structurés que les clusters de l’ensemble du corpus ou du sous-corpus FEMME. Une question reste ouverte cependant : la sociologie française contemporaine, vue à travers les RT et le premier congrès de l’AFS cartographiés par Calliope, est-elle une image fidèle et non déformée de la réalité.

32Dans cette première présentation de nos résultats, nous n’avons pas tenu compte des remarques, des commentaires et des résultats des collègues qui étaient en train de travailler sur les mêmes données avec d’autres outils d’analyse. La prochaine étape sera, bien entendu, la comparaison et la confrontation de nos résultats, ce qui nous permettra peut-être de répondre à la question posée précédemment. De toute façon, éclairés par ces débats, nous reprendrons nos méthodes d’analyse pour creuser un peu plus cette matière riche et passionnante qu’est la sociologie française contemporaine, vue à travers le premier congrès de l'Association Française de Sociologie.

Haut de page

Bibliographie

Michel Callon, Jean-Pierre Courtial et William Turner (1991), La méthode Leximappe : un outil pour l'analyse stratégique du développement scientifique et technique, In Vinck, D., (ed.), Gestion de la recherche. Nouveaux problèmes, nouveaux outils, Bruxelles : De Boeck, pp. 207-277.

Francis Chateauraynaud, Bernard Reber et Karl van Meter (2003), Marlowe, Prospéro et la technologie littéraire, Bulletin de Méthodologie Sociologique, n. 79, juillet, pp. 5-46.

Philipp Cibois (1984), Méthodes post-factorielles pour le dépouillement d'enquêtes, Bulletin de Méthodologie Sociologique, n. 1, octobre, pp. 41-78.

Philipp Cibois (1995), Trideux version 2.2, Bulletin de Méthodologie Sociologique, n. 46, mars, pp. 119-124.

Mathilde de Saint Léger (1997), Modélisation de la dynamique des flux d’information par le bruit : vers le suivi des domaines de connaissance, Thèse de doctorat IST, Paris.

Max Reinart (1987), Classification descendante hiérarchique et analyse lexicale par contexte: Application au corpus des poésies d'A. Rimbaud, Bulletin de Méthodologie Sociologique, n. 13, janvier, pp. 53-90.

Max Reinart (1990), Alceste - Une méthodologie d'analyse des données textuelles et une application: Aurélia de G. de Nerval, Bulletin de Méthodologie Sociologique, n. 26, mars, pp. 24-54.

Karl M. van Meter, William A. Turner et Jean-Baptiste Bizard (1995), Cognitive Mapping of AIDS Research 1980-1990 - Strategic Diagrams, Evolution of the Discipline and Data Base Navigation, Bulletin de Méthodologie Sociologique, n. 46, mars, pp. 30-44.

Karl M. van Meter et William A. Turner (1997), Representation and Confrontation of Three Types of Longitudinal Network Data from the Same Data Base of Sociological AIDS Research, Bulletin de Méthodologie Sociologique, n. 56, septembre, pp. 32-49.

Karl M. van Meter, Philippe Cibois et Mathilde de Saint Léger (2004), Correspondence and Co-Word Analysis of Ten Years of BMS Articles 1993-2003, Bulletin de Méthodologie Sociologique, n. 81, janvier, pp. 48-57.

Dominique Vinck (sous la direction de), Gestion de la recherche. Nouveaux problèmes, nouveaux outils, Bruxelles : De Boeck.

Haut de page

Notes

1  La ressemblance ou le lien entre deux termes est : le produit de leur fréquence dans le corpus sur le carré de leur cooccurence.

2  La centralité est la mesure des liens externes ; en ce sens, elle n'a pas de valeur maximale intrinsèque ; c'est la comparaison des différentes valeurs de centralité des agrégats de mots qui donne une indication sur leur pouvoir de liaison.

3  Dans ce cas, les deux mots liés coocurrent systématiquement dans les textes.

4  La densité maximum est 10.000.

5  Ce seuil est fonction de la taille maximum des clusters.

6  La valeur maximum est de 1.000 et correspond à la cooccurrencesystématique de deux termes dans les documents.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Cluster FEMME
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
Titre Diagramme stratégique
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
Titre Diagramme stratégique du corpus entier
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
Titre Cluster FEMME
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
Titre Diagramme stratégique
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
Titre Cluster TRAVAIL
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 36k
Titre Cluster COUPLE
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 28k
Titre Cluster ESPACE MASCULIN
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 32k
Titre Cluster CELLULE FAMILIALE
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 28k
Titre Cluster DOMAINE DE LA SEXUALITE
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 28k
Titre Cluster SANTE, liens internes faibles : inférieurs à 1506
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
Titre Cluster SOCIOLOGIE, liens internes faibles : inférieurs à 150
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
Titre Réseaux thématiques de 20 communications ou plus
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
Titre RT-1 : diagramme stratégique
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
Titre RT-1 : Cluster MOBILITE
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
Titre RT-1 : Cluster ECHANTILLON
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
Titre RT-1 : Cluster TRAVAIL
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
Titre RT-2 : Diagramme stratégique et cluster DIVISION
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
Titre RT-2 : Cluster INTEGRATION
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 28k
Titre RT-2 : Cluster ESPACE DE L'ETHNICITE
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 24k
Titre RT-4 : Diagramme stratégique
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 28k
Titre RT-4 : Cluster DEVELOPPEMENT
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-22.jpg
Fichier image/jpeg, 24k
Titre RT-4 : Cluster EDUCATION
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-23.jpg
Fichier image/jpeg, 20k
Titre RT-13 : Diagramme stratégique et cluster MILIEU POPULAIRE
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-24.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
Titre RT-13 : Cluster LEGISTATION
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-25.jpg
Fichier image/jpeg, 16k
URL http://bms.revues.org/docannexe/image/1050/img-26.jpg
Fichier image/jpeg, 38k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mathilde de Saint Léger et Karl M. van Meter, « Cartographie du premier congrès de l'ASF avec la méthode des mots associés », Bulletin de méthodologie sociologique, 85 | 2005, 44-67.

Référence électronique

Mathilde de Saint Léger et Karl M. van Meter, « Cartographie du premier congrès de l'ASF avec la méthode des mots associés », Bulletin de méthodologie sociologique [En ligne], 85 | 2005, mis en ligne le 08 juillet 2008, consulté le 28 mars 2017. URL : http://bms.revues.org/1050

Haut de page

Auteurs

Mathilde de Saint Léger

CNRS-DIST, mathilde.de.saint.leger@limsi.fr

Articles du même auteur

Karl M. van Meter

LASMAS-CNRS, vanmeter@iresco.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© BMS

Haut de page
  • Revues.org