Navigation – Plan du site

A la mémoire d'Henry Rouanet (1932-2008)

Le comité de rédaction du BMS
p. 5

Texte intégral

1A qui veut découvrir la personnalité et l'œuvre d'Henry Rouanet, nous conseillons de visiter son site http://www.math-info.univ-paris5.fr/​~rouanet/​index.html où l'on découvrira l'homme, admirateur de Musil et de la langue allemande, et l'œuvre du scientifique à travers une présentation de ses orientations et de ses travaux.

2Henry Rouanet avait accepté dès la création du BMS de faire partie de son comité scientifique et il n'a jamais remis en cause ce choix, même s'il n'était pas d'accord avec des orientations que nous avons prises, pas assez formalisées à ses yeux. Le site du BMS était d'ailleurs signalé par lui, à côté de deux revues, Mathématiques et Sciences Humaines et les Actes de la Recherche en Sciences Sociales, et cette confrontation de revues est un bon reflet des rapports entre Henry Rouanet et les sciences sociales. Nous ne parlerons pas ici de son œuvre dans le domaine de la psychologie, discipline à laquelle il fut si profondément lié et dont il a renouvelé l'approche statistique.

3Henry Rouanet voulait renouveler de la même façon l'approche statistique des chercheurs en sciences sociales. Son idée force était qu'il ne fallait pas séparer la statistique mathématique et la statistique des chercheurs, mais que les deux attitudes se fécondaient. Il a toujours chercher à travailler avec des chercheurs d'un domaine, y compris les plus prestigieux comme Bourdieu, mettant en garde, conseillant, étant quelque fois incompris et protestant vigoureusement comme il savait le faire.

4Interlocuteur privilégié de Georges Guilbaud, lui aussi récemment décédé, il admettait que l'on présente des méthodes "à la Guilbaud" ; c'est-à-dire en montrant les objets mathématiques et non la théorie qui leur était sous-jacente, mais il préférait quant à lui partir d'un exemple numérique, examiner les "procédures naturelles" qui sont utilisées car on fait des moyennes par exemple avant d'avoir entendu parler de statistiques. Partant de ces procédures naturelles, il les formalise dans leur description sans pour autant éprouver le besoin d'utiliser des développements mathématiques, car pour lui l'apprentissage de la statistique n'est pas une entreprise de recyclage en mathématiques (Avant propos de Statistiques et Sciences humaine : Procédures naturelles, Paris, Dunod, 1987, p. IX).

5La formalisation de la description des données est une exigence théorique mais aussi pratique car elle permet leur traitement comme l'ont mis en œuvre les programmes mis au point dans cette perspective (Var3 avec Dominique Lépine et Marie-Odile Lebeaux puis EyeLID avec Jean-Marc  Bernard, Robert Baldy). Comme leur utilisation nécessite un investissement dans l'acquisition de concepts formels, beaucoup ont préféré s'en tenir à des logiciels plus classiques, qui répondaient à des besoins plus simples.

6Henry Rouanet fut et demeure pour le BMS une référence, un interlocuteur toujours présent par le biais de ses publications, par le biais de l'Ecole de statistique constituée de ses collaborateurs qui poursuivent aujourd'hui la tâche entreprise.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Le comité de rédaction du BMS, « A la mémoire d'Henry Rouanet (1932-2008) », Bulletin de méthodologie sociologique, 100 | 2008, 5.

Référence électronique

Le comité de rédaction du BMS, « A la mémoire d'Henry Rouanet (1932-2008) », Bulletin de méthodologie sociologique [En ligne], 100 | 2008, mis en ligne le 01 octobre 2008, consulté le 26 février 2017. URL : http://bms.revues.org/3433

Haut de page

Droits d’auteur

© BMS

Haut de page
  • Revues.org